Julien GRACQ – Lettre autographe signée à Ariel Denis – 1969

5 Aout (1969)

Lettre autographe signée

Julien GRACQ

envoyée à Ariel Denis

Sur ses influences littéraires, son évolution,

et plusieurs de ses œuvres dont

Le Rivage des Syrtes.

480

Disponible

Catégorie :

Description

Lettre autographe signée à Ariel Denis. S.l., 5 août [1969]. 1 p. 3/4 in-8, d’une fine écriture.

« J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre mémoire, et je suis heureux-sans être du tout surpris- qu’il vous ait permis de passer votre examen dans les meilleures conditions possibles. Je ne crois pas que je ferais miennes les critiques de M. [Jean-Louis] Leutrat, qui tiennent sans soute surtout à sa modestie, car le petit livre qu’il a écrit sur moi est très dense et nourri [Julien Gracq, Editions universitaires, 1966]. Quant au thème de l’attente, qui avait été le sujet du mémoire de M. Leutrat, il ne pouvait pas concerner directement un travail portant sur les paysages. Je n’ai rien trouvé… qui me semblât réellement inexact:  j’ai tout au plus été surpris (peut-être à tort) par le rapprochement entre Le Rivage des Syrtes et les livres de science-fiction…  .. Il est certain que Pouchkine et Tolstoï ont dû avoir plus d’influence sur mes livres que [Dino] Buzzati, dont je n’ai lu le livre qu’assez peu de temps avant la parution du Rivage des Syrtes, alors que le livre était pratiquement terminé.
Si je considérais votre travail, ou si je m’efforçais de le considérer, car c’est bien difficile, d’un point de vue objectif, c’est plutôt une émotion peut-être qui me frapperait (car j’ai beaucoup plus conscience que vous, forcément, du temps qui s’est écoulé d’un livre à l’autre, temps qui pour moi n’est pas cadre chronologique un peu abstrait mais maturation ou vieillissement).

Il me semble que du Château d’Argol au Balcon en forêt, il a dû y avoir quelque évolution visible – même dans la façon de voir ou de présenter paysages. Mais sans doute cet angle qui était possible, aurait-il donné à votre travail une dimension exagérée, ou nui à sa précision.

L’essentiel est pour moi le sentiment que vous avez lu et que vous êtes entré dans ces livres d’une manière très juste et très sensible, et que vous avez su le montrer d’autant mieux que vous disposiez d’un jeu de références déjà très ample (parmi lesquelles je ne suis pas du tout choqué que figure aussi le cinéma). Je vous remercie donc très sérieusement et très cordialement de m’avoir consacré ce très sérieux travail, et d’avoir eu la gentillesse de me le communiquer… « 

(signé) J Gracq
_________________________________________________

Ami et lecteur passionné de Gracq, l’écrivain Ariel Denis a publié de nombreux romans et essais, dont un consacré
à Julien Gracq (1978, augmenté en 2003), qui ont suscité l’enthousiasme de personnalités telles que Roland Barthes,
Robert Pinget ou Pascal Quignard.

 

ref:cl/ecr