Madame Roland – Egérie des Girondins – Lettre Autographe intime à son mari – 1786

1786

Lettre Autographe (intime)

Madame ROLAND

l’égérie des Girondins

à son mari 

1200

Disponible

Catégorie :

Description

Lundy matin [14_août_1786]

à son mari Jean Marie Roland (futur Ministre de l’Intérieur)

Belle lettre intime , [nb: elle aimera toujours son mari meme si Buzot fut son amant et sa passion].

« … J’ai reçu ton petit mot […] Je t’avais écrit par le courrier du jour […] Persuades-toi bien que je técris par tous les courriers […] Lyon est donc enfin tranquille ? Je le serai davantage aussi. […] Il pleut ici, mais cela ne s’étend pas jusqu’à Thézé ; il n’y a que la vigne qui ne souffre guère encore de cette extrême sécheresse. […] Lundy soir … Je te vois très occupé ; tu ne me dis rien de ta santé ; et tu es inquiet, c’est beaucoup trop en vérité pour notre pleine satisfaction […]
Le Doyen qui sort d’ici, où il est demeuré quelques temps, te dit mille choses et te prie de lui rapporter la suite nouvelle de Savary. […] Eudora [sa fille] , ange hier, est diable aujourd’hui ; la girouette a tourné,

c’est un malheur. [..] « 

La lettre s’achève par des mots doux en italien..

Madame Roland (Manon Philipon, ) est guillotinée en 1793 car Jugée comme femme politique. (!)

[nb : Manon Roland , égérie des Girondins , c’est la Passion de la liberté , le Romantisme opposé à la Révolution rigide et égalitaire … ]